JOURNÉE DU DIMANCHE 2 JUIN 2024

Au siège de notre association

7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN

Inscription obligatoire en raison des places limitées

TROIS CHEFS-D’OEUVRE INOUBLIABLES

TROIS CRÉATEURS QUI ONT TOUT SACRIFIÉ À LEUR CRÉATION, CAR C’ÉTAIT VITAL POUR VIVRE.

Jacques Tati, lorsqu’il s’est jeté à corps perdu dans PLAYTIME, savait les risques énormes encourus mais il a assumé bravement son film car sa vision du monde – qui le dévorait de l’intérieur – était plus forte que la mort.

Jean Grémillon s’est battu toute sa vie pour laisser une œuvre qui le dévorait lui aussi de l’intérieur et ce, malgré les attaques subies par les financiers, par « ceux qui ont, paraît-il, la recette pour attirer le public alors que leur seul souci est l’argent, même pour abêtir un peu plus le petit peuple. » La vision du monde de Grémillon, c’est le sacrifice d’une âme pour permettre à l’autre de pouvoir s’épanouir, » …pas très porteur pour un public centré sur lui-même !

Quant au jeune Jan Nemec, meurtri par ce que son ami venait de vivre dans les camps, il a voulu montrer les coupables, ces vieillards dégénérés qui ne pensent qu’à leur bien-être, disciples d’Hitler, et incapables de supporter la différence. Sous le soviet suprême il réalisera encore un film et il sera convoqué par Moscou pour lui signifier que sa carrière de cinéaste s’arrêtait là. Il n’avait pas bien compris le réalisme socialiste…

10H REMORQUES (1939-1941) France de JEAN GRÉMILLON

 

14H30 PLAYTIME (1964-1967) France de JACQUES TATI

 

17 hH LES DIAMANTS DE LA NUIT (1964) Tchécoslovaquie de JAN NEMEC

Publié dans Actu des activités, Nos activités | Laisser un commentaire

AVRIL-MAI

Les activités avec Marie-Dominique Bruno

Les activités de Lionel Tardif

 

LES ANALYSES DE FILMS

Dimanche 7 avril 2024
Chez Line et Jean-Christophe MARZO
6, rue Proudhon, Quartier Saint Gaudérique, Perpignan

10h : L’ÂME PORTUGAISE : LES DÉCOUVERTES – FATIMA – LE CINQUIÈME EMPIRE
Le nouveau film de Lionel TARDIF

12H30 (déjeuner, chacun apporte une participation culinaire et des boissons)
15h : AUROVILLE EST-ELLE MENACÉE DE DISPARITION ?
Avec des interviews filmés de différents aurovilliens par Line et Jean-Christophe Marzo
Auroville – cette ville expérimentale construite depuis 1968 par des personnes, venues du monde entier, répondant à l’appel de Mère qui demandait « des serviteurs volontaires de la conscience divine » – est-elle menacée de disparition dans son esprit ?
Le gouvernement Indien, par l’intermédiaire d’une « secrétaire », s’est emparé progressivement de tous les organes de décision de la ville.
Dans cette tourmente, nous avons interviewé, en janvier et février dernier, des aurovilliens de sensibilités diverses.
Pour ne pas compromettre la sécurité de ces derniers (menace sur les visas, les salaires…), nous avons promis de ne projeter ces interviews filmés qu’à Perpignan.
Ces personnes – qui, pour la plupart, ont consacré leur vie à cet idéal – sont touchants de sincérité, de foi et d’humilité.
Une joie particulière émane de ces êtres qui ont osé passer du rêve à la réalisation !
Line et Jean-Christophe

Dimanche 14 avril 2024
De 10h à 19h environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN
Inscription obligatoire en raison des places limitées

TROIS FILMS POUR VOIR LE MONDE AUTREMENT

Il faut d’abord évacuer de sa tête ce monde de machines et de banquiers – qui engendre les
mensonges et la laideur – pour capter le surgissement du merveilleux.
Alors s’offre à nous une qualité du réel, révélée par une disposition du regard. Il y a une façon d’attraper le monde et d’y déceler le miracle, nous dit le poète Sylvain Tesson.
De cette qualité peuvent surgir les sorciers et les fées, des démons et des merveilles, comme le montre l’œuvre immense d’Alexandre Ptouchko, « SAMPO » : Avec ce film on peut suivre
l’écriture secrète des runes, émanant du dieu nordique Odin, qui va nous emplir de magie et de mystères, tout en nous indiquant le chemin de notre vie.
Avec cette disposition « VOYAGE OF TIME », de Terrence Malick, nous offre la marche du monde dont toutes les grandes religions de la planète ont parlé ; en comprendre les cycles, les modes d’apparition, où l’esprit se trouve en face de la conscience pure, du moi transcendantal. « Mère où es-tu » nous dit la voix de la conscience et les images nous montrent qu’elle est partout, devant nous, derrière nous, c’est le Temps.
Surgissant de ces mondes complémentaires, la voix de la japonaise Naomi Kawase, dans son film « STILL THE WATER », nous propose une chamane qui transmet à sa fille -au moment de son départ terrestre – adolescente solaire à la relation symbiotique à l’eau, un double héritage, l’assimilation à la force et au savoir dans une nuit tourmentée par un typhon. Force qu’elle transmettra à son tour à un jeune adolescent introverti et en déséquilibre. Dans cette vision le bien et le mal sont balayés si on se soumet à l’emprise de la nature pour regarder la mort et la vie en face. « STILL THE WATER » est un grand message cosmique en écho avec les deux autres œuvres proposées.
Lionel Tardif

10h. SAMPO (1959) Finlande Russie de ALEXANDRE PTOUCHKO

12h30 Déjeuner (chacun apporte une participation culinaire et des boissons)

14h30 VOYAGE OF TIME (2017), États-Unis, de TERRENCE MALICK

16h30 STILL THE WATER (2014) Japon de NAOMI KAWASE

Mercredi 1er mai 2024
De 10h à 19h environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN

Inscription obligatoire en raison des places limitées

JOURNÉE CINÉMA du MERCREDI 1er MAI 2024
HOMMAGE À JEAN GIONO ET MARCEL PAGNOL

Ce sont trois chants sur l’homme qui vous sont proposés dans cet hommage.
Pour les saisir dans leur dimension si profonde il faut voir les trois films et ensuite lire et relire les écrits de ces grands créateurs.
Ces chants rencontrent la tragédie grecque de Virgile à Platon.
Trois œuvres qui se passent dans des villages où le temps s’est arrêté pour pouvoir pénétrer dans les profondeurs de l’âme humaine, la plus belle et la plus sombre.
Avec ces trois films, je vous emmène loin dans les dédales les plus splendides et les plus tragiques.
Tout homme, lorsqu’il s’ennuie, qu’il n’y a plus rien pour l’accrocher à la vie peut être porté à des divertissements transgressifs et cruels. Seule l’amour de la terre, de sa terre, peut lui permettre d’être grand et de ne pas sombrer dans une vie monotone et sans joie. L’œuvre de Giono est peuplée de visions synesthésiques.
Panturle, dans « Regain « , appartient à cette grandeur de la première définition. Vivez simplement, ne cherchez pas plus loin que vos besoins, mais ne trichez pas avec eux. Il obéit à son tempérament.
Langlois, dans « Un roi sans divertissement », a honte de son métier de policier. Il comprend que l’homme qu’il recherche – qui a commis ces méfaits terribles – s’ennuyait et n’avait pas une raison suffisante de vivre, mais, dans son enquête, il s’aperçoit qu’il est gagné par le même mal, cet ennui ontologique. Langlois est un roi, car ses sens sont bien aiguisés, mais un roi sans divertissement car il a été happé par la chute de l’homme.

Dans son œuvre, Jean Giono nous propose un grand drame qui rejoint les heures les plus tragiques que les anciens connaissaient bien.
Pour en échapper, il faut posséder les « Vraies Richesses », titre de l’un de ses grands livres. C’est vivre dans un ordre existentiel qui permet l’épanouissement de notre nature, qui est
enrichissement de notre vie, par le contact d’une vie encore plus grande, celle du cosmos.
Bobi, dans « Que ma joie demeure », quitte ses compagnons car il sait qu’il ne peut partager sa joie et qu’il n’est pas de joie pour un poète s’il ne la partage pas. Lorsque l’orage, en plein champ, tombe sur lui « Ma !  » crie-t-il et « la foudre lui planta un arbre d’or dans les épaules » La Tragédie rejoint bien sa dimension cosmique.
On découvre Marcel Pagnol avec « Marius », en 1931, qu’il réalise avec le soutien d’Alexandre Korda. Ainsi débute une longue histoire avec l’immense Raimu et lui, puis avec Pierre Fresnay, Orane Demazis, Charpin et les autres… Cette saga marseillaise va se poursuivre avec « Fanny  » (1932) et « César » (1936). La trilogie raconte la Provence de l’entre-deux guerres. Aussi locales qu’universelles parce que justement locales. Les aventures de Marius, Fanny et César sont des tragédies qui traversent le temps. Les personnages mythiques de Marcel Pagnol ont un décor ancré dans nos imaginaires, un souvenir d’enfance…
Pourquoi cette œuvre nous interroge toujours par-delà le temps ? Et si Marcel Pagnol était notre madeleine de Marcel Proust ?
Marcel Pagnol commence avec le cinéma parlant. Il y croit ferme pour y développer ce qui va faire sa force, son originalité ; le plaisir du verbe, de la parole, qui engendrent forcément silences et regards. Toute la puissance de son cinéma : les dialogues ; ses dialogues sortent tout droit du cœur des personnages. Ils respirent la vie et la poésie.
Mais il y a une vérité humaine profonde qui surgit de ces œuvres. A partir de la légèreté, on atteint les rivages de la Tragédie Antique. C’est là qu’il rejoint Jean Giono. Il explore les destins : tantôt une mère célibataire, les difficultés d’un père, d’être fils, d’une fille séduite et abandonnée, de l’amour fou impossible. Il nous parle des vérités profondes qui transcendent le lieu et le temps de l’action.
L’un des thèmes récurrents de Pagnol comme de Giono, c’est, parfois, faire fi de l’honneur, de la bienséance, de la morale pour trouver le bonheur. Il faut braver les malheurs pour continuer à vivre.
Comparez, braves gens, la diffusion de ces films que je viens d’évoquer avec les tares télévisuelles ou cinématographiques de maintenant, heures de one man show qui sont tous, peu ou prou, calibrés autour d’une posture arrogante et cynique, à stigmatiser les tares de nos pairs.
Lionel Tardif

10H : LA FILLE DU PUISATIER (1940) de MARCEL PAGNOL

14h30 : REGAIN (1937) de MARCEL PAGNOL

17h30 : UN ROI SANS DIVERTISSEMENT (1963) de FRANÇOIS LETERRIER

Rappel

Notre Association a mis en vente des DVD de films de Lionel TARDIF ainsi que ses livres, si vous souhaitez vous en procurer et qu’il vous le (les) dédicace.
Toutes vos participations (cotisations, participation aux ateliers et ventes de ces ouvrages)
permettent le bon fonctionnement de notre association : achat du matériel, fournitures et
documents diverses, maintenance et entretien informatique, recherches et formations diverses pour contribuer à l’enrichissement intérieur de chacun.

 

Publié dans Actu des activités | Commentaires fermés sur AVRIL-MAI

L’ÂME PORTUGAISE (2024)

L’ÂME PORTUGAISE

LES DÉCOUVERTES – FATIMA – LE CINQUIÈME EMPIRE

un film de Lionel TARDIF

L’Âme Portugaise est un film de création. Une œuvre de création réunit des images personnelles avec des images de réalisateurs, de chercheurs, de poètes, en résonance avec le thème développé, que j’ai voulu vous livrer.

L’Âme Portugaise chante, à travers le Fado, la vie d’un peuple dont Lisbonne est le berceau. C’est pourquoi il est le cœur, les muscles de ce film. Dans le Fado se trouve une information secrète et divine qui conduit à la transcendance. Cela s’appelle la Saudade. Le soleil d’or du Fado apaise toutes les blessures et Saudade est l’esprit de la terre du Portugal.

Le film va à la rencontre de trois thèmes fondamentaux.

Les Découvertes maritimes qui ont, pendant deux siècles, permis au Portugal d’être le maître incontesté des océans et du monde. Les caravelles portèrent la Croix Templière, devenue l’Ordre du Christ, sur toutes les mers du globe. Les cinq écussons qui ornent les armes du Portugal portent les cinq besants dont chacun est chargé des cinq plaies du Christ. L’origine : Dom Afonso Henriques, premier grand roi du Portugal, reçut en rêve la vision du Christ à Ourique, en 1139 de notre ère, qui lui dit « Je suis le fondateur et le destructeur des royaumes de la terre et je veux fonder, en toi et en ta descendance, un royaume à moi qui répande mon Nom par les nations lointaines. » Le Christ lui avait annoncé qu’il ferait de son royaume le royaume de la mer pour transmettre au monde son message universel et le Cinquième Empire.

Le Cinquième Empire sera la mission du Roi caché, l’encoberto (le Recouvert), qui sortira de l’histoire lorsque l’humanité basculera d’un cycle à un autre.

Le miracle de Fatima semble être le signe avant-coureur de la fin d’une ère décadente. A Fatima, la Vierge Marie, dans un avertissement solennel qui devient ultime, en pleine guerre de 14-18 et au moment de la révolution bolchevique, fit danser le soleil devant 70 000 personnes, en signe de la Puissance absolue de Dieu.

Toute la profondeur qu’exprime la Saudade.

Lionel Tardif

Publié dans Les films, Lionel Tardif - Livres, films, théâtre | Commentaires fermés sur L’ÂME PORTUGAISE (2024)

Journée du dimanche 24 mars 2024

DEUX HÉROS DE LA GUERRE 39/45 : LE PAPE PIE XII ET FRANZ JUGERSTATTER LE PAYSAN

Pie XII, dans la solitude de son palais, mène un combat semé d’embûches contre les forces du mal et Franz le paysan autrichien, par la désobéissance civile, refuse de se mettre au service de ce même mal.

Pour le Pape, il en allait de la vie de milliers de personnes qu’il fallait sauver des camps de la mort par toutes les forces à sa disposition, celle de l’intelligence, du courage, de la ruse parfois… et pour le paysan, il lui fallait refuser d’être l’artisan de milliers de vie détruites par la doxa dominante.

Semer et cultiver et vivre en harmonie avec Dieu et sa famille.

Comme le disait si bien ce grand savant, Albert Einstein : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » Car il savait, comme notre Maître Rabelais, que science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

10h : UNE VIE CACHÉE (2019) de TERRENCE MALICK

15h : PIE XII, SOUS LE CIEL DE ROME (2018) de Christian DUGUAY

Publié dans Actu des activités, Analyses de films | Commentaires fermés sur Journée du dimanche 24 mars 2024

Journée du dimanche 10 mars 2024

ÉLOGE À LA BEAUTÉ, CELLE DU MONDE ET CELLE DES HUMAINS QUI Y VIVENT. NOUS PLONGERONS AUSSI DANS LE MERVEILLEUX, CET ART SI DIFFICILE À ATTEINDRE.

10H :  LA PANTHÈRE DES NEIGES (2022) -MARIE AMIGUET, VINCENT MUNIER

12H30 (déjeuner, chacun apporte une participation culinaire et des boissons)

14h30 : NOTRE PETITE SOEUR (2015) – HIROKAZU KORE-EDA

17H:UN AMÉRICAIN À PARIS (1952) -VICENTE MINNELLI

Publié dans Actu des activités, Nos activités | Commentaires fermés sur Journée du dimanche 10 mars 2024

MARS 2024

Vendredi 1er mars à 19h : Lionel Tardif présente son dernier film L’Âme Portugaise

Publié dans Actu des activités, Les films, Lionel Tardif - Livres, films, théâtre, Nos activités | Commentaires fermés sur MARS 2024

FÉVRIER 2024

LES ANALYSES DE FILMS :

Dimanche 11 février 2024
De 10h à 18h30 environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN
Inscription obligatoire en raison des places limitée

DEUX GRANDS VISIONNAIRES DE L’HISTOIRE DU CINÉMA
ANDREÏ TARKOVSKI ET AKIRA KUROSAWA

Deux anecdotes sur la dimension de ces artistes et de leurs œuvres.
Lorsque Andreï Tarkovski est décédé, son ami le grand musicien Mstislav Rostropovitch est
venu spécialement de Los Angeles pour jouer une messe de Jean Sébastien Bach à la
Cathédrale Notre Dame de Paris pour ses obsèques. La sépulture de Tarkovski est au Père
Lachaise.
Andreï Tarkovski raconte l’histoire d’un homme qui croit en la bonté et à la tendresse dans un monde dur et cruel. Andreï Roublev ne peut croire que Dieu se venge de ses créatures au jugement dernier. Il croit en un Dieu d’Amour et de pardon. Toute son œuvre est une quête pour arriver vers la Lumière.
Le chasseur de Sibérie Maxime Mounzouk, qui joue son propre rôle dans Derzou Ouzala, est venu à Paris pour la sortie du film et son premier souhait, en arrivant, a été de téléphoner à sa femme, à Novossibirsk, pour lui dire qu’il voyait la Tour Eiffel, la grande dame du ciel.
Le grand message de l’œuvre d’Akira Kurosawa est que la vraie révolution vient toujours
de l’intérieur de l’homme, celle de la collectivité est dérisoire et sans lendemain. Ses héros
sont des vainqueurs sans joie et des héros sans jeunesse. Sa pratique de la vie est sagesse
et élévation.

10h :DERZOU-OUZALA

13h : déjeuner, chacun apporte une participation culinaire et des boissons

15h ANDREÏ ROUBLEV

Dimanche 25 février 2024
De 10h à 19h environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN
Inscription obligatoire en raison des places limitées

HOMMAGE AU CINÉASTE POLONAIS ANDRZEJ WAJDA
A l’Est et sous le communisme, l’indéniable courage d’Andrzej Wajda va donner une
nouvelle envolée à la création cinématographique.
Il réunit la tradition baroque polonaise et le réalisme sans concession au pouvoir en place.
Chacun de ses films sera un combat. Admirateur du « Citizen Kane » d’Orson Welles, il y apprend l’écriture d’un film en profondeur de champ, ce qui lui permet de mettre en présence dans le même plan, héros et adversaires dans des scènes tendues et solidement construites. Pour créer des moments intenses, il se sert de l’écriture métaphorique, de l’allégorie historique. Tout est vrai dans ces récits, même les rêves.
Dans les films de Wajda, les mondes en construction du communisme deviennent des
forces destructrices qui contaminent même ceux qui les bâtissent. L’utilisation des décors,
pour traduire ces états de fait, est particulièrement impressionnante. Comme chez Orson
Welles, les plafonds ferment les espaces. Ces films sont des analyses implacables des
mécanismes d’oppression. A plusieurs reprises, avec un culot monstre, Wajda s’attaque de front aux mécanismes diaboliques du parti dont l’emblème est la faucille et le marteau, et il le fera jusqu’à son dernier souffle. Il n’a jamais oublié que son père, officier dans l’armée polonaise, fut assassiné par Staline avec 20.000 autres de ses confrères dans des conditions atroces. Il en fit un film impressionnant.
Andrzej Wajda fut l’un des plus éminents professeurs du langage cinématographique de
l’école de Lodz, à 150 kilomètres de Varsovie, qui fut la plus grande école de cinéma au
monde avec le V.G.I.K de Moscou. De nombreux étudiants de l’Est, mais aussi de l’Ouest y sont venus apprendre l’écriture cinématographique.

10h L’HOMME DE MARBRE (1977)

13h (déjeuner, chacun apporte une participation culinaire et des boissons)

15h L’HOMME DE FER (1982)
avec Jerzy Radziwiłowicz, Krystyna Janda, Marian Opania, Bogus

17h30 L’HOMME D’ESPOIR : LECH WALESA (2014)

 

Publié dans Actu des activités, Analyses de films | Commentaires fermés sur FÉVRIER 2024

JANVIER 2024

Voici nos activités pour janvier 2024.

Belle fête de fin d’année aussi !

Notre prochaine Assemblée Générale devrait plutôt avoir lieu courant février 2024.

Les activités avec Marie-Dominique Bruno

Les activités de Lionel Tardif

LES ANALYSES DE FILMS –Journées cinéma de janvier 2024

De 10h à 18h30 environ

Au siège de notre association

7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN

Inscription obligatoire en raison des places limitées

Dimanche 14 janvier 2024

LES GRANDEURS DU CINÉMA RUSSE

LES GRANDEURS DU CINÉMA RUSSE
Le cinéma russe est avant tout un art épique. Il est né de la Révolution d’Octobre 1917.
Dans l’euphorie créatrice qui a suivi, un immense mouvement artistique s’installe dans la jeune Union Soviétique. Pourquoi ne pas unir la peinture, la musique, le théâtre, l’architecture et le cinéma qui, ensemble, mélangés, donneront un art nouveau. On va même y joindre le sport, le cirque et le combat. Apprendre à maîtriser son corps, à réagir spontanément, à s’orienter librement dans l’espace.
Cette école nouvelle met au point une direction d’acteurs qui permette au comédien d’être en quelque sorte universel, qui peut jouer avec succès n’importe quel rôle. Cet enseignement nouveau prend forme et va réfléchir profondément sur les lois du montage (l’art de coller les plans pour construire une histoire). Il découvre les secrets de l’optique, donc une manière nouvelle de filmer. Enfin, ces artistes retrouvent l’équivalent des subtilités littéraires comme les assonances et les allitérations et utilisent les oblitérations visuelles. Ils enrichissent les travaux de décors, terrain réservé jusqu’alors au théâtre. Comme l’art nouveau en peinture, les formes explosent et en jaillissent des messages et des attitudes philosophiques insoupçonnées…
On peut dire que toute la grandeur du cinéma russe est née à Moscou entre 1920 et 1930. Elle est perpétuée aujourd’hui dans une école qui s’appelle le V.G.I.K. On peut dire que la grande majorité des films russes d’hier et d’aujourd’hui sont poétiques, épousent les mouvements de l’histoire et sont des chants pour l’homme. Ils en mesurent le temps.
Grigori Tchoukhraï, Mikhail Kalatozov et Sergueï Bondartchouk, dont nous montrons trois
oeuvres majeures ici, sont les dignes représentants de cette école.

10h LA BALLADE DU SOLDAT (1959) Russie de Grigori Tchoukhraï Russie de Grigori Tchoukhraï

12h : déjeuner, chacun apporte une participation culinaire et des boissons

14h : 14h : SOY CUBA (1964) Russie/Cuba de Mikhail KALATOZOV

16H45 :GUERRE ET PAIX (1966) Russie de SERGUEÏ BONDARTCHOUK

Jeudi 25 Janvier 2024

DEUX GRANDS VISIONNAIRES DE L’HISTOIRE DU CINÉMA

ANDREÏ TARKOVSKI ET AKIRA KUROSAWA

Deux anecdotes sur la dimension de ces artistes et de leurs œuvres.

Lorsque Andreï Tarkovski est décédé, son ami le grand musicien Mstislav Rostropovitch est venu spécialement de Los Angeles pour jouer une messe de Jean Sébastien Bach à la Cathédrale Notre Dame de Paris pour ses obsèques. La sépulture de Tarkovski est au Père Lachaise.

Andreï Tarkovski raconte l’histoire d’un homme qui croit en la bonté et à la tendresse dans un monde dur et cruel. Andreï Roublev ne peut croire que Dieu se venge de ses créatures au jugement dernier. Il croit en un Dieu d’Amour et de pardon. Toute son œuvre est une quête pour arriver vers la Lumière.

Le chasseur de Sibérie Maxime Mounzouk, qui joue son propre rôle dans Derzou Ouzala, est venu à Paris pour la sortie du film et son premier souhait, en arrivant, a été de téléphoner à sa femme, à Novossibirsk, pour lui dire qu’il voyait la Tour Eiffel, la grande dame du ciel.

Le grand message de l’œuvre d’Akira Kurosawa est que la vraie révolution vient toujours de l’intérieur de l’homme, celle de la collectivité est dérisoire et sans lendemain. Ses héros sont des vainqueurs sans joie et des héros sans jeunesse. Sa pratique de la vie est sagesse et élévation

10 H DERZOU-OUZALA

13h : déjeuner, chacun apporte une participation culinaire et des boissons

15h ANDREÏ ROUBLEV

 

Publié dans Actu des activités | Commentaires fermés sur JANVIER 2024

Nos propositions pour décembre

Penser au BULLETIN D’ADHÉSION 2024 pour le bon fonctionnement de notre association.

Les activités de Marie-Dominique Bruno

Les activités de Lionel Tardif

LES ANALYSES DE FILMS

Rappel : vous pouvez venir pour un ou plusieurs films
Dimanche 10 décembre 2023
De 10h à 18h30 environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN

Inscription obligatoire en raison des places limitées

Amour & Beauté
Cette journée sera consacrée à l’Amour et à la Beauté.
L’Amour qui triomphe de l’adversité, ou celui qui réchauffe les cœurs.
Un chant qui nous poursuit jusqu’à la fin des temps.
Nous savons alors que nous sommes immortels, et dans la gloire de Dieu.
Lionel

10H

Julien DUVIVIER  LYDIA (1941) Etats-Unis France

12H15 (déjeuner, chacun amène une participation culinaire et des boissons)

14H15

Zoltan FABRI  UN PETIT CARROUSEL DE FÊTE (1956) Hongrie

16H

Carlos SAURA  FADOS (2007) Portugal Espagne

Fin vers 18h30

Rappel 

Notre Association a mis en vente 4 DVD de films de Lionel TARDIF ainsi que ses livres

Publié dans Actu des activités, Analyses de films, Nos activités | Commentaires fermés sur Nos propositions pour décembre

NOVEMBRE

Voici, très en retard nos activités pour novembre 2023, car je sais que certains aiment lire les résumés faits par Lionel. Belle réception et régalez-vous si vous avez l’occasion de voir ces films chez nous (pensez à vous inscrire, svp) ou ailleurs…

Les activités de Marie-Dominique BRUNO TARDIF

Les activités de Lionel Tardif

 

Dimanche 12 novembre 2023

 

 

De 10h à 18h environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN

Inscription obligatoire en raison des places limitées

HOMMAGE à MARCEL L ‘HERBIER

10h00LE BONHEUR (1934)

12h15 Repas (chacun apporte une participation culinaire et des boissons)

14h15_L’ARGENT (1928)

 

jeudi 23 novembre à 18h

Salle de la Mairie annexe de la Lunette : 25 avenue Jules de Carsalade du Pont à Perpignan.

projection de mon film sur les Jaïns de l’Inde

LES PASSEURS DE GUÉ

 

Dimanche 26 novembre 2023

 

 

De 10h à 18h environ
Au siège de notre association
7, rue du Commandant Bazy 66000 PERPIGNAN

Inscription obligatoire en raison des places limitées

HOMMAGE À LA RÉALISATRICE MARGARETHE VON TROTTA

10 h :ROSA LUXEMBOURG

12h15 (Repas, chacun amène une participation culinaire et des boissons)

14h15 : VISION (2009), L’HISTOIRE D’HILDEGARDE DE BINGEN,

16h30 : HANNAH ARENDT (2013)

 

RAPPEL ! : LIVRES ET DVD

Publié dans Actu des activités, Nos activités | Commentaires fermés sur NOVEMBRE