Lionel Tardif

 

Lionel-Tardif

Présentation et parcours de Lionel TARDIF
Écrivain, Cinéaste, Metteur en scène de théâtre, Directeur de Centre Culturel, Organisateur de Festivals de cinéma, de Musique Sacrée et de deux symposiums internationaux sur les Nouvelles Consciences

Dernier livre publié :
2014 « Le Berceau dans les Étoiles » Editions de l’Originel            >>2015_05_20_la lettre du Crocodile_Editions l’Originel_Le berceau dans les étoiles de Lionel Tardif

  • >  AVANT PROPOS DU BERCEAU
    2007 « Recherches et expériences soviétiques du théâtre au cinéma » (1920 – 1930)  Edition : Cahiers de poétiques de l’Université de Paris VIII
    2007 « Taj-Mahal, rose du monde » Edition : le Cercle des Auteurs
    1998 « Les grands aventuriers du cinéma » Edition : Trois mondes
    1988 « Vers une nouvelle conscience » Edition : Jean Boully
    1970 « La montée de la sève » Edition : Les cahiers du Beffroi
    1975 – 2007
    Nombreux articles, programmes et catalogues sur le cinéma et ses auteurs

Cinéaste :

2011 « Mascate, l’élan et la grâce », documentaire de création de moyen métrage, produit par le Sultanat d’Oman,Diffusion : Télévision Omanaise Ministère des Affaires Étrangères
2008 « Syrie terre bénie de Dieu », documentaire de création de long métrage, non diffusé
2004 « 7 voyages en Oman » documentaire de création de long métrage « d’après sa 1nouvelle » coproduit par le Sultanat d’Oman, Grenade production (France), le Centre National de la Cinématographie (CNC)
Distribution : avant-première à l’Institut du Monde Arabe et à l’UNESCO
Diffusion : Arte, chaîne Odyssée, Télévision Omanaise
1995 « Reportage sur l’Inde du Sud » (tournage de long métrage non diffusé)
1986 « La Danse de Shiva » (long métrage) Production Boldnorth Ltd d’après un scénario de Manochhaya et de Lionel Tardif
Diffusion : FR 3
Prix du CIDALC (Comité International de Diffusion des Arts et des Lettres par le Cinéma) Sofia 1991
1972 « La Maison du départ » (court métrage) d’après sa nouvelle Production des films Hermès Distribution : France et étranger Prix et Label de Qualité du Centre National de la Cinématographie
1969 « Le Matin d’Elvire » (court métrage) d’après sa nouvelle Production : Les Films Armorial
Sélection au Festival de Tours 1970
Distribution : France et étranger
1966 « La Fouine » (court métrage) d’après sa nouvelle Production : en collaboration avec l’ORTF
Sélection au Festival de Hyères 1968, Festival de Tours 1968
Scénarios de long métrage, avec découpage technique non encore publiés ou produits :
« La Danse des Planètes »
« La Loire, le fleuve qui s’envole vers le ciel »
En recherche de production et de partenariats
« Vasco de Gama, le navigateur de Dieu »
« Rencontres sur la Route de la Soie »
« Le voyage de Guillaume de Rübrouck en Mongolie »
« L’Horreur et l’amour : le mystère de Rûmi »
« L’Inde des jaïns »
« L’homme qui plantait des arbres », d’après la nouvelle de Jean Giono.

Événementiel :

1996 : À l’occasion de la venue du pape Jean Paul II     LA JEANNE D’ARC de DREYER avec le chœur et orchestre de Françoise Legrand et le ténor José Van Damme, accompagnant le film sur des écrans géants sur la base aérienne de Tours. Écriture musicale : Michel Deneuve.

Théâtre, Auteur et mise en scène :

2008 – 2012 « Voix Soufies à travers le temps » (trois volets de une heure chacun)
Sur trois grands poètes et visionnaires de l’Islam : Halladj (9éme siècle), Rûmi (13éme siècle) et Majrouh (20éme siècle)
3ème volet : Saïd Bahodine Majrouh d’après son œuvre ÉGO MONSTRE, joué au Centre Éthique International de Montpellier, au Théâtre d’Aubervilliers/Espace Renaudie mars 2012 ; monté avec la troupe de « la Cie. du Sens  » et joué également dans différents théâtres de la région Centre. Il a été sélectionné au 14ème Rendez- vous de l’Histoire de Blois octobre 2011.
2ème volet : Rûmi, joué au Festival des Musiques Sacrées de Fès en 2008
1 er volet : Halladj, en attente d’être joué…
2004 « La Loire : le fleuve qui s’envole vers le ciel » joué à l’Hôtel de Ville de Tours, d’après le scénario de film, avec la troupe théâtrale de Musiques et Images du monde et de nombreux comédiens et comédiennes du Val de Loire, ainsi que la participation des mariniers de Chinon et de Tours
1986 « La lumière du monde » d’après des poèmes de Rabindranah Tagore ; Monté avec le  » Théâtre de l’Ephémère » avec la participation de la grande danseuse indienne Uttara Asha Coorlawala
Joué au théâtre de Tours et au Théâtre d’Orly

1971 – 1988 Directeur du Centre culturel du Beffroi à Tours : Lionel Tardif crée à la demande du Maire de Tours Monsieur Jean Royer, le Centre Culturel du Beffroi en 1971 et le dirige jusqu’en 1988.
Dans ce centre socio-culturel il crée 70 activités fréquentées par 3000 adhérents : activités sportives, arts martiaux traditionnels, écoles de danse, expression corporelle, ateliers manuels, ludiques, club d’astronomie, de radio amateurs, etc.
Développe au sein du Beffroi les arts traditionnels dans le monde, des quinzaines culturelles sur des pays de riche tradition (Inde, Tibet, Egypte, Pérou, Mexique, Chine, Grèce, etc.), organise les conférences « aux frontières de la connaissance », y installe une galerie d’art, une boîte à chanson, la cinémathèque, etc.

Organisateur de Festivals :

2006 – 2010 Délégué général des Rencontres Internationales du Film de Patrimoine de Vincennes et du Prix Henri Langlois
Les Rencontres Internationales du film de patrimoine et du prix Henri Langlois ont pour but de montrer chaque année les grands classiques de l’histoire du cinéma et les films récemment restaurés. A cette occasion est également décerné le prix Henri Langlois qui fut le fondateur de la cinémathèque française et qui reste une image hautement emblématique pour les créateurs du 7ème art. Depuis la création du festival, ce prix a déjà été décerné à Claudia Cardinale, Abbas Kiarostami, Sofia Coppola, Alain Resnais, Jacques Perrin, Sandrine Bonnaire, Cédric Klapisch, Philippe Noiret, Souleymane Cisse, Nacer Khemir. Différentes cinémathèques et archives ont déjà été honorées dans le cadre de ce festival : les Archives du film du CNC, le Cinémathèque de Bologne, le Nederland Filmmuséum, la Cinémathèque royale de Belgique, la Cinémathèque de Brasilia et la Cinémathèque de Berlin.
En tant que créateur, avec Henri Langlois, de la Cinémathèque de Tours depuis 1972 jusqu’à 2007, Lionel Tardif enseigne chaque année à travers cette Cinémathèque à l’Université de Tours et de Paris VIII, à la Chambre Internationale de Commerce de Tours et dans différents lycées audiovisuels, l’histoire du cinéma et de son langage. Dans le cadre de cette activité il crée plusieurs festivals de cinéma dont les Rencontres Internationales du film de fin d’études nées à Tours en 1977 qui continuent actuellement à Poitiers (ce festival s’adressait à toutes les écoles de cinéma dans le monde et aux universités produisant des films) et le Festival de Cinéma et de Télévision à Tours sur l’aventure humaine (1991 – 1992) [Il consistait à réunir, sur le thème de l’aventure humaine, des productions à la fois télévisuelles et cinématographiques dans le monde].
1973 – 2006 Directeur artistique du Festival International Musiques et Images du Monde :
Les Rencontres Internationales Musiques et Images du Monde ont accueilli de très grands artistes et groupes depuis leur création : l’Opéra Tibétain, Ravi Shankar, les Derviches tourneurs de Konya, la Musique de Cour de Nara, les Bönpös du Tibet, le Ballet du Mexique, la Troupe de Mudra de Maurice Béjart, les Tambourinaires du Burundi, les Musiciens du Nil, pour ne citer que quelques exemples d’artistes qui représentent différentes traditions de l’humanité.
1973 – 2005 Directeur fondateur de la Cinémathèque de Tours Henri Langlois :
En 1972, Henri Langlois, Directeur de la Cinémathèque Française, veut créer à Tours une antenne de cette Cinémathèque, comme il en a déjà créées d’autres à Nice, Strasbourg, Grenoble et Rennes. Il confie cette antenne à Lionel Tardif, dans le Centre Culturel qu’il dirige à Tours. Dans cette Cinémathèque, sont présentés des films de tout le patrimoine cinématographique mondial ainsi que l’enseignement du langage cinématographique. A sa retraite, Lionel Tardif confie à une collègue de la Mairie de Tours la direction de la Cinémathèque ; celle-ci fonctionne toujours.
1988 et 1990 Créateur de deux symposiums internationaux : sur une Nouvelle Conscience :
1988 « Tours et Château d’Artigny »
1990 « Chinon et Abbaye de Fontevraud »
Ces deux colloques ont réuni une centaine de personnalités du monde entier, des scientifiques, des journalistes, des artistes, des anthropologues pour réfléchir sur une « Nouvelle Conscience » de l’humanité.
Parmi la centaine de personnalités présentes sur ces deux symposiums :
 Les astronautes : Russell L Schweickart, Jean-Lou Chrétien, Alexandre Volkov
 Les scientifiques : Karl H Pribram, Rémy Chauvin, Paul Chauchard, John D Barrow, Albert Jacquard, Léonid Pliouchtch, Alfred Tomatis, Léandre Pourcelot, Stanislav Grof
 Les personnalités religieuses : l’Ambassadeur du Dalaï Lama, Dada Tadbhavananda, Muralidhar Rao, Jean-Louis Siémons, Marilyn Swaig-Rossner.

>>>lire l’article en version pdf

>>>Lionel Tardif : Le Cinéaste réveilleur de consciences

>>>Lionel Tardif : Le Cinéaste réveilleur de consciences – Le Journal Catalan, 20 mars 2015

À propos du module laisser un commentaire –  Le site n’affichera pas votre adresse de messagerie mais reproduira les mentions portées en rubrique nom ; prenez un pseudo si vous entendez user de  votre droit à l’anonymat ; Marie- Dominique et Lionel seront à même de vous identifier et se rapprocher de vous par mel, si vous en exprimez le désir.

 

 

Ce contenu a été publié dans qui sommes nous ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*